Science de l'Esprit
en prend encore plus qu’avant. Le problème s’est amplifié. Si cette personne analyse les événements passés et qu’elle découvre la cause du problème et le règle, à partir de là, cette personne arrête de prendre de l’alcool, et cette fois-ci, il est fort probable qu’elle ne recommencera pas. Pour régler la cause, il suffit de prendre le temps de revivre mentalement cette période de notre vie que nous n’avons pas aimée et de voir cela autrement, c’est-à-dire en nous servant de cela comme une leçon de vie, quelque chose que l’Univers voulait nous apprendre à la place de nous sentir coupable.
    La vie c’est comme si nous marchions sur une route. Soudain devant nous il y a un caillou. Si nous le prenons et que nous le mettons sur le bord de la route, un peu plus loin il y en aura un autre qui sera plus gros. Cette fois encore, si nous le pouvons, nous le roulons sur le bord de la route. Un peu plus loin, il y en aura un autre encore plus gros et ainsi de suite jusqu’à ce que nous ne puissions plus l’enlever. Ce qu’il faut faire, il faut écraser le premier pour qu’il fasse partie de la route. Comme ça, la route sera libre et elle nous permettra de continuer. Il est fort probable qu’il y en aura d’autres qui se présenteront à nous, mais nous devrons les écraser pour ne pas en avoir de plus gros qui nous attendent plus loin.
    Examinons un peu notre passé. N’avons-nous pas l’impression de revivre toujours les mêmes choses, et d’une fois à l’autre, que ces mêmes choses toujours un peu plus accentuées ?

Prenons pour exemple un couple où il y a un problème de jalousie de la part de l’un des conjoints. Souvent cela commence par une petite chose qui avec le temps s’amplifie parce que le caillou n’a pas été écrasé au départ. Avec le temps, le caillou est toujours de plus en plus gros jusqu’au jour où nous ne pouvons plus l’écraser. Et ce qui est impressionnant, c’est que le problème n’est pas relié seulement à la personne jalouse, mais au deux ! Les deux ont quelque chose à apprendre dans cela. Malheureusement, nous voyons toujours le problème de l’extérieur. Donc c’est la faute de l’autre et non la nôtre. Maintenant supposons que le couple se sépare parce que ce n’est plus vivable. Autant pour l’un que pour l’autre, ils n’ont absolument rien réglé. Tous les deux vivront la même chose et encore plus fort avec leur prochain conjoint, parce que leur problème ne vient pas de l’extérieur, ils le traînent avec eux et ils ne le voient pas.
Précédente
Question de la semaine
Contact
accueil-ciel-et-terre006002.gif
Page suivante